03.20.61.56.02

©2019 par Paroisses de Villeneuve d'Ascq. Créé avec Wix.com

 

Un verre d'eau, c'est pas la mer à boire!

Dans l’Évangile Jésus évoque la figure d'une homme riche faisant la fête tous les jours, et du pauvre Lazare, gisant misérablement à sa porte. Au jugement devant Dieu, l'homme riche se retrouve au loin, plongé dans une mer de souffrance, tandis que Lazare reçoit le bonheur éternel. Quel reproche est fait à l'homme riche? D'avoir été riche? non. De ne pas avoir fait moitié-moitié de ses biens avec Lazare? Non? De lui avoir fait du mal? Non plus. D'avoir été insensible à sa détresse? Oui. De ne pas avoir fait le moindre petit geste pour le soulager alors que c'était si facile pour lui? Oui. Le pauvre Lazare à la porte de cet homme, c'était sa chance de se sauver, sa chance d'ouvrir son cœur et d'y laisser entrer l'amour de Dieu, sa chance d'avoir une place éternelle un jour auprès de Dieu. Et on ne peut pas dire que l'examen était très compliqué.

Dieu ne nous demande rien de très difficile. Mais nous avons un ennemi redoutable à combattre: l'endurcissement du cœur.


36 views